Paroles The Heart Of Everything

Publié le par Romain Bachelard

Le coeur de tout (The Heart Of Everything)




Ni la douleur ni le chagrin, causés par mes erreurs
Je ne me repentirai pas devant un mortel qui est tout à blâmer
Maintenant je sais que je ne le ferai pas
Un jour nous reprendrons notre liberté
Ils ne peuvent pas briser ce qui est à l’intérieur
Je l’affronterai car c’est le cœur de tout

Ouvre les yeux
Maintenant sauve-toi de la disparition, n’abandonne pas
Ouvre les yeux
Vois ce que tu es devenu, ne te sacrifie pas
C’est véritablement le cœur de tout

Reste avec moi alors que j’affronte ma dernière heure solennelle
Très bientôt je t’étreindrai de l’autre côté
Entends la foule dans le lointain, hurlant ma foi
Maintenant leurs voix disparaissent, je ne sens plus la douleur
Je l’affronterai car c’est le cœur de tout

Ouvre les yeux
Maintenant sauve-toi de la disparition, n’abandonne pas
Ouvre les yeux
Vois ce que tu es devenu, ne te sacrifie pas
C’est véritablement le cœur de tout

Ouvre les yeux
Ouvre les yeux

Ouvre les yeux
Maintenant sauve-toi de la disparition, n’abandonne pas
Ouvre les yeux
Vois ce que tu es devenu, ne te sacrifie pas
C’est véritablement le cœur de tout



For the pain and the sorrow caused by my mistakes
Won’t repent to a mortal whom is all to blame
Now I know I won’t make it
There will be a time we’ll get back our freedom
They can’t break what’s inside
I’ll face it cause it’s the heart of everything

Open up your eyes
Save yourself from fading away now, don’t let it go
Open up your eyes
See what you’ve become, don’t sacrifice
It’s truly the heart of everything

Stay with me now I’m facing my last solemn hour
Very soon I’ll embrace you on the other side
Hear the crowd in the distance, screaming out my faith
Now their voices are fading, I can feel no more pain
I’ll face it cause it’s the heart of everything

Open up your eyes
Save yourself from fading away now, don’t let it go
Open up your eyes
See what you’ve become, don’t sacrifice
It’s truly the heart of everything

Open up your eyes
Open up your eyes

Open up your eyes
Save yourself from fading away now, don’t let it go
Open up your eyes
See what you’ve become, don’t sacrifice
It’s truly the heart of everything

Voir les commentaires

Paroles Hand Of Sorrow

Publié le par Romain Bachelard

La main du chagrin (Hand Of Sorrow)




L’enfant sans nom grandi pour être la main
Pour te surveiller, pour te protéger ou tuer sur demande
Le choix qu’il avait fait, il ne pouvait pas le comprendre
Son sang un sinistre secret qu’ils devaient commander
Il est déchiré entre son honneur et le véritable amour de sa vie
Il pria pour les deux mais cela lui fut refusé

Tant de rêves furent brisés et tant fut sacrifié
Cela valait-il ceux que nous aimions et qui ont été abandonnés?
Tant d’années ont passé, qui sont les nobles et les sages?
Tous nos pêchés seront-ils justifiés?

La malédiction de ses pouvoirs tourmenta sa vie
Obéir à la couronne était un sinistre prix
Son âme était torturée par l’amour et la douleur
Il aurait sûrement pu fuir mais le serment l’obligea à rester
Il est déchiré entre son honneur et le véritable amour de sa vie
Il pria pour les deux mais cela lui fut refusé

Tant de rêves furent brisés et tant fut sacrifié
Cela valait-il ceux que nous aimions et qui ont été abandonnés?
Tant d’années ont passé, qui sont les nobles et les sages?
Tous nos pêchés seront-ils justifiés?

S’il te plait pardonne moi pour le chagrin, pour t’avoir laissé dans la peur
Pour les rêves que nous avons du taire, c’est tout ce qu’ils ne seront jamais
Pourtant je serai toujours la main qui te sert
Même si tu ne vois pas que c’est moi

Tant de rêves furent brisés et tant fut sacrifié
Cela valait-il ceux que nous aimions et qui ont été abandonnés?
Tant d’années ont passé, qui sont les nobles et les sages?
Tous nos pêchés seront-ils justifiés?



The child without a name grew up to be the hand
To watch you, to shield you or kill on demand
The choice he’d made he could not comprehend
His blood a grim secret they had to command
He’s torn between his honor and the true love of his life
He prayed for both but was denied

So many dreams were broken and so much was sacrificed
Was it worth the ones we loved and had to leave behind?
So many years have past, who are the noble and the wise?
Will all our sins be justified?

The curse of his powers tormented his life
Obeying the crown was a sinister price
His soul was tortured by love and by pain
He surely would flee but the oath made him stay
He’s torn between his honor and the true love of his life
He prayed for both but was denied

So many dreams were broken and so much was sacrificed
Was it worth the ones we loved and had to leave behind?
So many years have past, who are the noble and the wise?
Will all our sins be justified?

Please forgive me for the sorrow, for leaving you in fear
For the dreams we had to silence, that’s all they’ll ever be
Still I’ll be the hand that serves you
Though you’ll not see that it is me

So many dreams were broken and so much was sacrificed
Was it worth the ones we loved and had to leave behind?
So many years have past, who are the noble and the wise?
Will all our sins be justified?

Voir les commentaires

Paroles The Cross

Publié le par Romain Bachelard

La croix (The Cross)




Rien n’a jamais changé, tu continues à t’éloigner
Tu t’es lavé les mains, tu les as faites trop nettes
Tu continues de vivre ce mensonge
Tu refuses de voir, tu me refuses
La croix que je porte, mais tu ne semble pas t’en préoccuper
Même Judas savait qu’il avait menti
Je me demande encore pourquoi
J’appelle encore ton nom à travers mes larmes

Pourquoi as-tu attendu pour me prendre dans tes bras, mon chéri?
Froid est ton silence, refusant ce qui est réel
Je me demande encore
J’appelle encore ton nom, mon chéri

Je suis désolée si tu ne peux pas supporter la vérité nue
Tout ce que tu vois est comme tu veux que cela soit
Alors tu continues à vivre ta vie
Libère-moi de cette croix après toutes ces années
Oh appelle mon nom et soulage moi de ce poids
Même si cela vient bien trop tard
Je me demande encore pourquoi
J’appelle encore ton nom à travers mes larmes

Pourquoi as-tu attendu pour me prendre dans tes bras, mon chéri
Froid est ton silence, refusant ce qui est réel
Je me demande encore pourquoi j’appelle encore ton nom
Et je me demande, oh je me demande…
Dans mon cœur j’espère toujours que tu ouvriras la porte
Tu peux tout purifier, réponds à mon appel

Pourquoi? Pourquoi?

Pourquoi as-tu attendu pour me prendre dans tes bras, mon chéri?
Froid est ton silence, refusant ce qui est réel
Je me demande encore pourquoi j’appelle encore ton nom
Et je me demande, oh je me demande…
Dans mon cœur j’espère toujours que tu ouvriras la porte
Tu peux tout purifier, réponds à mon appel



Nothing’s ever changed, you still turn away
You’ve washed your hands, you’ve made that all too clear
You just keep on living this lie
You refuse to see, you’re denying me
The cross I bear but you don’t seem to care
Even Judas knew he had lied
I keep wondering why
I’m still calling your name through my tears

Why have you waited to embrace me my dear?
Cold is your silence, denying what is real
I’m still wondering why
I’m still calling your name my dear

I’m sorry if you can’t stand the naked truth
All you see is how you want it to be
So you keep on living your life
Release me from this cross after all these years
Oh call my name and help me with this weight
Even though it comes far too late
I keep wondering why
I’m still calling your name through my tears

Why have you waited to embrace me my dear
Cold is your silence, denying what is real
I’m still wondering why I’m still calling your name
And I wonder, oh I wonder...
In my heart I still hope you will open the door
You can purify it all, answer my call

Why? Why?

Why have you waited to embrace me my dear?
Cold is your silence, denying what is real
I’m still wondering why I’m still calling your name
And I wonder, oh I wonder...
In my heart I still hope you will open the door
You can purify it all, answer my call

Voir les commentaires

Photos concert Amsterdam

Publié le par Romain Bachelard

Photos du concert d'Amsterdam du 14 mars 2007 :

 

http://www.imadiaweb.nl/wt/melkweg/index.htm

Voir les commentaires